Printer friendly version Share

News Release

L’IRD rejoint l’alliance internationale Phytobiome

13 February 2018 Institut de Recherche pour le Développement (IRD)

L’IRD devient partenaire de l’alliance internationale pour les recherches sur le phytobiome. Consortium international d’institutions académiques, d’entreprises et d’agences gouvernementales à but non lucratif lancé en 2016, l’Alliance a pour objectif de construire une fondation pour la prise en compte des approches phytobiome pour la sécurité alimentaire.

La participation de l’IRD à l’Alliance sera portée par les chercheurs et ingénieurs du département scientifique Ecologie, biodiversité et fonctionnement des écosystèmes continentaux (ECOBIO).

Dérivé du concept de biome (communauté de plantes, microbes et animaux vivant dans un environnement et sous un climat défini), le phytobiome désigne, pour une plante donnée, l’ensemble constitué par cette plante, son environnement (climat, sol…) et les êtres vivants qui interagissent avec elle (micro-organismes, animaux, autres végétaux…). Les relations entre les nombreux composants d’un phytobiome, et entre les phytobiomes eux-mêmes, sont complexes et dynamiques. Toutefois, grâce aux avancées technologiques, les chercheurs peuvent désormais envisager de les décrypter. Cette approche globale, qui procure une vision d’ensemble du fonctionnement des agroécosystèmes, permettra d’améliorer la productivité en respectant l’environnement.

  • Le phytobiome, une nouvelle vision de l’agriculture

"Rejoindre le consortium Phytobiome est une opportunité unique qui contribue à mettre en oeuvre un groupe de travail interdisciplinaire et international visant à réduire les écarts technologiques et de connaissances en vue de favoriser une agriculture durable et de qualité, en particulier dans les régions intertropicales où nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires", souligne Valérie Verdier, directrice du département ECOBIO de l’IRD. 

Valérie Verdier représentera l’IRD auprès du comité de coordination de l’Alliance. Ce comité identifie les besoins en matière de recherche, de ressources et de technologies, établit des priorités et développe des plans stratégiques pour atteindre les objectifs de l’Alliance.

Pour Jan Leach, membre du conseil de l’Alliance Phytobiome, "l’IRD apporte à l’Alliance une formidable expertise scientifique au Sud avec une expérience de recherche et formation historique à l’international, particulièrement dans les pays en développement. La participation de l’IRD constitue un apport précieux pour l’Alliance".

Au cours des prochaines décennies, les Nations unies estiment que la population mondiale va augmenter de près de 83 millions de personnes chaque année, pour atteindre 9,8 milliards en 2050 et 11,2 milliards en 2100. Produire assez de nourriture pour cette population grandissante – d’une manière soutenable, en préservant la biodiversité et les ressources naturelles – nécessite un profond changement de paradigme dans la production agricole. C’est au travers de la constitution d’une base de connaissances sur la façon dont les composants du phytobiome interagissent et s’influencent mutuellement que l’Alliance Phytobiomes souhaite relever ces défis.

En 2050, l’Alliance prévoit que tous les agriculteurs, éleveurs, producteurs et sylviculteurs auront la possibilité d’utiliser des bases d’analyse et de prévision sur les conditions biologiques et géophysiques qui déterminent la meilleure combinaison des cultures, des méthodes de gestion et d’intrants pour un domaine donné et à une année donnée.

http://www.ird.fr/toute-l-actualite/actualites/communiques-et-dossiers-de-presse/cp-2018/l-ird-rejoint-l-alliance-internationale-phytobiome

Attached files

  • PhytobiomesAllianceLogo


  • L’IRD rejoint l’alliance internationale Phytobiome


expertsvar 2015 New Norwegian logo FNSF ad New Cambridge millet Elhuyar with Basque TON logo