Printer friendly version Share

News Release

Une vision internationale pour l’amélioration du blé

16 May 2013 INRA - Paris

D’ici 2050, une augmentation de 60% de la production de blé sera nécessaire pour répondre à la demande d’une population mondiale grandissante. La Wheat Initiative, un consortium international(1)  regroupant des institutions publiques et des entreprises privées, a été créée dans le cadre du plan d’action 2011 du G20 agricole(2) pour coordonner les recherches sur le blé dans le monde et contribuer à la sécurité alimentaire globale. Le 15 mai 2013, la Wheat Initiative publie son document d’orientation, qui ouvre la voie aux premières actions à engager.

Le blé est une culture majeure pour l’alimentation humaine. Cependant, au cours des 15 dernières années, la production de blé a été insuffisante pour satisfaire les besoins mondiaux. Des modèles indiquent que le changement climatique réduira à l’avenir le potentiel de rendement du blé dans les principales zones de production et que les agriculteurs d’Asie du sud et d’Afrique du nord seront les plus affectés. Dans ce contexte, les pays producteurs partagent le besoin d’accélérer le progrès génétique du blé pour améliorer les rendements, l’efficacité d’utilisation de l’eau et des nutriments, l’adaptation aux stress biotique et abiotique, tout en assurant une production sûre et de qualité. Afin d’exploiter au maximum le potentiel génétique, il est également primordial d’améliorer les pratiques agronomiques et développer des systèmes de culture innovants.

Ces besoins sont urgents et seront d’autant plus efficacement et rapidement traités que les efforts de la communauté internationale de recherche sur le blé seront partagés et coordonnés, avec des objectifs communs, des ressources et les informations partagées, la transmission des nouvelles technologies aux sélectionneurs, aux agronomes et aux agriculteurs et une meilleure coordination entre organismes de recherches publics et privés.  

L’objectif principal de la Wheat Initiative est de coordonner les recherches sur le blé au niveau mondial pour que, grâce à un élan international, les progrès nécessaires pour augmenter la production, la qualité et la durabilité du blé soient atteints, et qu’ils contribuent aux efforts entrepris pour  assurer une sécurité alimentaire mondiale dans le contexte du changement climatique.

Hélène Lucas, Coordinatrice Scientifique Internationale de la Wheat Initiative explique : « Ces 20 dernières années, le blé est devenu une culture orpheline en terme d’investissements de recherche au regard de son importance pour la sécurité alimentaire mondiale. Pour relever le défi de la production de blé à l’échelle internationale, les secteurs publics et privés doivent investir plus et de manière coordonnée dans la recherche. Cet effort permettra de mettre en synergie les programmes de recherche et d’amélioration du blé pour contribuer à la sécurité alimentaire dans un environnement changeant, tout en prenant en compte la demande sociétale pour une production agricole durable. »

Selon Steve Visscher, Directeur général adjoint du BBSRC et Président du Comité de coordination institutionnel de la Wheat Initiative : « La Wheat Initiative fournit un nouveau cadre global pour mettre en place une stratégie et des priorités d’organisation pour la recherche sur le blé à l’échelle internationale. Elle rassemblera les organisations de recherche et de financement publiques et privées pour un nouvel effort collectif. Elle identifiera les synergies possibles et favorisera des collaborations entre programmes de recherche et développement pour l’amélioration du blé, dans les pays développés et émergents. » La Wheat Initiative mettra également en œuvre des actions spécifiques pour améliorer la communication et augmenter l’accès à tous aux informations, ressources et technologies.

Afin de répondre aux défis de la recherche mondiale sur le blé, la Wheat Initiative s’engage à :

  • Mettre en place un agenda de recherche stratégique global sur le blé à travers l’identification de priorités au-delà de la capacité d’un seul groupe/pays, et ne pouvant être mises en oeuvre que par une coordination internationale et une collaboration entre chercheurs, institutions de recherche et organismes de financement.
  • Rapprocher les organismes financeurs pour encourager l’investissement efficace dans la recherche sur le blé en prenant en compte les programmes nationaux et internationaux.
  • Initier le développement de nouveaux programmes de collaboration et d’actions coordonnées entre pays émergents et développés.
  • Favoriser et coordonner le partage de connaissances au sein de la communauté internationale du blé.
  • Améliorer l’accès pour tous aux ressources, services et infrastructures.
  • Soutenir la formation des étudiants, des chercheurs et des agriculteurs.
  • Stimuler les partenariats public/privé.L

La céréale la plus cultivée

Avec plus de 215 millions d’hectares par an, le blé est la céréale la plus cultivée à travers le monde. Le blé est la source de protéine la plus importante et fournit environ 20% de la consommation globale humaine en calories. Avec près de 130 millions de tonnes, le commerce annuel de blé est plus important que celui du maïs et du riz réunis. Plus de 60% du blé est produit dans les pays émergents et en développement : la Chine et l’Inde produisent à elles seules deux fois plus de blé que les Etats-Unis et la Russie ensemble. En Afrique du nord et en Asie occidentale et centrale, le blé est la culture de base dominante et fournit 40-50% des calories à la population. Une production stable et fiable et le maintien de prix à des niveaux abordables sont des conditions primordiales pour une sécurité alimentaire mondiale et une stabilité politique.

http://presse.inra.fr/Ressources/Communiques-de-presse/Wheat-Initiative-vision-internationale-pour-l-amelioration-du-ble

Attached files

  • Press Kit


  • ITV Wheat Initiative VGB


  • ITV Wheat Initiative FR


  • DossierPresse_WheatInitiative


App animated no finger Facebook-Twitter3 Elhuyar-kom WCSJ ad eNEWS ad2